Actualités

Un jardin avec de belles couleurs



Le début du mois de mars sonne, pour le jardinier vaillant, le redémarrage des hostilités ! C’est en effet à cette époque que les premiers semis, en pleine terre ou sous châssis, redeviennent d’actualité.

A la maison


Rempoter les plantes d’appartement
Les plantes d’intérieur puisent dans le terreau disponible en faible quantité dans les pots qui les contiennent mais les réserves naturelles s’amenuisent au fil du temps : des rempotages réguliers sont nécessaires pour assurer leur développement et leur bonne santé.
  • Rempoter est nécessaire lorsque les racines ne peuvent plus se développer car la plante est trop à l’étroit. Si de nombreuses racines sans terre apparaissent lorsque vous soulevez la plante, il est temps de rempoter.
    Ce mois de mars et tout le printemps : c’est l’idéal ! Les plantes sortent de leur repos hivernal et les racines reprennent leur activité.
  • Choisissez dans votre jardinerie un contenant d’un diamètre légèrement supérieur à l’ancien (2 à 4 cm maximum) avec au fond du pot un trou recouvert de billes d’argile pour éviter que les racines n’obstruent ce passage nécessaire à l’écoulement de l’eau.
  • Placez du terreau rempotage au fond puis autour de votre plante au chevelu racinaire que vous aurez ‘ébouriffé’.
  • Arrosez abondamment pour tasser la terre et évitez que des poches d’air restent au contact des racines. Si le terreau se tasse un peu trop, faites un petit apport supplémentaire.

Difficile de rempoter car votre plante est trop lourde et trop volumineuse : que faire ?
Contentez vous de faire un ‘surfaçage’ :
  • Otez quelques centimètres de terre sur le dessus du pot
  • La remplacer par du terreau neuf : les arrosages entraineront les éléments nutritifs vers les racines.
  • Placez des dés d’engrais à libération lente pour les très gros sujets.

Au potager



  • Terminez votre bêchage et apportez un fumier de ferme ou compost bien décomposé.
  • Vous pouvez planter la Ciboulette, le Romarin, le Persil et le Cerfeuil commun, le Fenouil, l’Oseille, la Pimprenelle, la Marjolaine, la Mélisse, le Céleri vivace.

Vous pouvez planter vos petits fruits : fraisiers (Gariguette et Charlotte au goût exceptionnel), framboisiers (Heritage), cassissiers, groseilliers, kiwi.

Le Framboisier
Sa période de plantation :
D’octobre à mars suivant les régions
Sa période de récolte :
De juillet à septembre suivant les régions
Son intérêt nutritif :
Riche en vitamine C, en fer et en fibres.
Les astuces de votre jardinerie :
Pour les protéger des vers de la framboise, plantez du myosotis à côté de vos plants.


Vous pouvez commencer à planter vos premiers plants de Tomates, Piments, Courgettes, Concombres, Melons, Courges, Cornichons, Aubergines et Céleris à l’abri sous châssis.
Vous pouvez commencer à planter vos salades, vos choux en pleine terre et pour certains leurs semences de pommes de terre.
Continuez à planter vos plants de fraisiers.

<sep20>

Au verger



Plantez une vigne pour profiter des bienfaits du raisin de table
L’atout tonus !
Très énergétique, riche en vitamines A, B, C, en oligo-éléments et en sels minéraux, le raisin contient du magnésium, du potassium, du fer, du calcium, du manganèse et des flavonoïdes. Ce qui en fait l’un des fruits les plus employés en diététique.
Sa vitamine B participe à la bonne assimilation des glucides et au bon fonctionnement du système nerveux et musculaire. On le conseille donc particulièrement aux enfants, aux sportifs et aux futures mamans.

Il est très nutritif mais très digeste (1 kg de raisin fournit entre 600 et 800 calories).
C’est un excellent tonique. Il est minéralisant, diurétique, et stimule le travail du foie et de la vésicule biliaire. Il est aussi laxatif et désintoxiquant.
Le raisin est avec la figue l’un des fruits les plus riches en sucre.
Connaissez vous le raisin sans pépins ?

La vigne Perlette produit un raisin de table à grosses grappes et à grains allongés. Sa chair est croquante et sucrée. Récolte à mi-septembre.

Aux fenêtres, balcons et terrasses


Les plantes vivaces ont une durée de vie de plus de deux ans et souvent beaucoup plus longtemps. Le terme « vivaces » s’entend généralement comme un synonyme de perpétuel. Il désigne les végétaux non ligneux (différents des arbres et des arbustes) qui repoussent chaque printemps à partir des bourgeons, racines ou rhizomes abrités sous terre durant l’hiver. L’expression « plante vivace » est plus souvent utilisée par les jardiniers, pour désigner une plante qui résiste aux rigueurs de la mauvaise saison, qu’il s’agisse du gel de l’hiver ou de la sècheresse des étés caniculaires.
Créez un jardin pas comme les autres : un jardin différent, où les plantes rares se mêlent aux fleurs d’autrefois, un jardin de senteur, aux couleurs douces, aux feuillages frais. Mais aussi un jardin qui tient le coup où les fleurs vivent des dizaines d’années avec des plantes qui résistent au froid. Bref, un jardin authentique, avec de vraies plantes vivaces rustiques : parmi celles-ci notons : Alchémille, Anaphalis, Aster, Brunnera, Cerastium, Epilobium, Equisetum, Geraniums vivaces , Helianthemum, Hellébores, Hemerocallis, iris sibirica, Leucanthemum, Ligularia, Lysimachia, Lythrum, Matricaria, Oenothera, Œillet mignardise, Paeonia lactiflora, Persicaria, Phalaris, Phlox, Pulmonaire, Rheum, Rodgersia, Solidago, Stachys grandiflora, Tradescantia, Veronica, Yucca…
Les plus connues sont la Campanule, la Primevère, l’Ancolie mais aussi les Euphorbes, les Hélianthèmes, les petites Pervenches, les Oreilles d’Ours.

Au jardin d’ornement



Taille de l’hortensia
Après quelques années sans taille, les hortensias sont touffus et fleurissent moins bien. Une taille permet d’assurer le renouvellement des branches tout en gardant la venue d’une floraison. Comment tailler ?

C’est sous cette appellation barbare que l’on désigne l’hortensia des fleuristes, qui porte il est vrai de grosses fleurs. Cet arbuste fleurit l’été à partir des bourgeons de l’année précédente.
La floraison intervient sur les bourgeons en bout de tiges (d’où cet aspect de "boule" très fréquent), mais également sur certaines variétés sur les bourgeons portés à mi-hauteur sur les rameaux.

La taille s’effectue à la sortie de l’hiver.
Comme les fleurs s’épanouissent sur les rameaux d’un an et plus, il n’est pas question de rabattre totalement. Cela aurait certes pour effet de régénérer efficacement la touffe, mais cela vous priverait également d’une année de fleurs...

Ne pas tailler vous donnerait évidemment un maximum de fleurs, mais ces dernières seraient plus petites, et la floraison diminuerait au fil du temps.
Il va falloir trouver un juste équilibre, et quoi qu’il advienne supprimer quelques tiges (les plus anciennes), pour assurer un renouvellement de la ramure.
  • Nettoyez l’arbuste pour dégager sa structure et y voir un peu plus clair.
    Pour cela, supprimez au sécateur toutes les fleurs fânées en coupant juste au-dessus du dernier bourgeon porté par chacune des tiges.
    Otez également tout bois mort (noirci) ou abimé, ainsi que les brindilles les plus faibles.
  • Renouvelez la base
    L’objectif poursuivi : renouveler la végétation à la base de l’arbuste.
    Si vous vous contentez de raccourcir chacune des branches existantes, cela n’aura aucun effet de ce côté là.Il va falloir opérer un tri entre branches jeunes et âgées. Ces dernières sont faciles à repérer : elles sont plus fortes, plus blanches et généralement plus ramifiées.
    Coupez-les à ras.
    Aérez au mieux
    Pour aérer l’ensemble, ce qui permettra à la lumière de mieux pénétrer le buisson et laissera de la place pour le développement des jeunes pousses de l’année, n’hésitez-pas non plus à rabattre (couper) certaines tiges à un embranchement, ou juste au-dessus d’une pousse vigoureuse.


Le gazon
Un jardin d’été, riche en fleurs est le souhait de beaucoup d’amoureux des jardins ! Tailler, désherber, sarcler et entretenir le gazon sont les habituelles tâches à faire au printemps. La plantation de bulbes d’été peut également en faire partie. Ainsi votre jardin d’été aura de jolies couleurs. Les bulbes d’été laissent souvent voir, à partir de juillet, d’impressionnantes fleurs. Mais, vous devez le faire dès maintenant car les bulbes d’été se plantent en avril (aussitôt que les chances de gelées ont disparues).
La plantation de bulbes d’été est très simple. Plantez-les à un endroit ensoleillé, deux fois aussi profond que la taille du bulbe. Les pelouses constituent le cadre habituel des corbeilles et plates-bandes.

Astuces du Terroir
  • Sur la pelouse, balisez les zones plantées pour éviter de marcher sur les bulbes et faciliter la tonte du gazon.
  • Réservez la terre extraite sur une bâche pour ne pas endommager les plantations voisines.
  • Les bulbes de dahlias et de cannas peuvent être plantés sur une petite butte pour favoriser le drainage
  • Pour une plantation dans la pelouse, il est utile de décaper l’herbe et de bêcher la zone. Pour un effet plus naturel, plantez les bulbes de façon aléatoire, dans des trous de plantation individuels, respectant la profondeur préconisée.
    Il est nécessaire d’enrichir le sol pour les bulbes d’été car ils ont un développement important sur une courte période, et sont de ce fait beaucoup plus gourmands.
Nalod's

Mentions légales | Groupe Nalod’s - 17 Parc Métrotech 42650 Saint Jean Bonnefonds | Contact | Développement