Actualités

Une jardinière d’aromatiques ?

Entretien avec Mme R. de St-Jean-de-Maurienne.

Mme R. : « J’aimerais avoir des aromates frais à ma disposition pour ma cuisine tout l’été, sans aller les chercher au jardin… »

J.B. : Une terrasse, un balcon ou même un simple rebord de fenêtre peut accueillir une petite jardinière de plantes aromatiques. Il ne faut pas se priver de ce plaisir incomparable de ciseler des aromates fraîchement cueillis pour parfumer vos plats, salades et omelettes… Un régal simple et vitaminé.

Mme R. : « Quel type de jardinière faut-il choisir ? »

J.B. : Une simple balconnière à géraniums fera l’affaire. Prenez-la en matière plastique, plus légère et moins fragile que la terre cuite, surtout en cas de gel. En effet, vous pourrez laisser vos aromatiques en place tout l’hiver, en choisissant celles qui résisteront au gel.

Assurez-vous que votre contenant est percé au fond, c’est essentiel pour laisser passer l’eau d’arrosage ou de pluie en excès. Si vous avez de la place, vous pourrez tout aussi bien choisir de gros pots décoratifs, colorés ou bien de grands bacs dans lesquels, outre vos plantes aromatiques, vous pourrez même faire pousser quelques fleurs et de savoureux légumes.

Mme R. : « Quelles plantes choisir ? »

J.B. : En priorité celles que vous appréciez et que vous utiliserez le plus pour vos préparations culinaires, c’est évident ! Groupez les plantes qui réclament les mêmes besoins. Plantez ciboulette, persils (plat et/ou frisé) et estragon ensemble, avec une exposition ensoleillée mais pas sèche ! C’est-à-dire vers l’est ou l’ouest, protégés du soleil de l’après-midi. Dans un autre contenant, groupez les aromatiques méditerranéennes tels que les thyms (commun, panaché, citron), romarins (commun ou rampant), l’origan (goût inimitable et utilisation indispensable dans les sauces tomate et préparations des pizzas).

Quant à la menthe, réservez-lui un grand pot à l’écart, rien que pour elle car elle a une tendance envahissante et réclame ombre et humidité ; ou alors, plantez-la directement au jardin. Taillez régulièrement les plants pour qu’ils forcissent !

Mme R. : « Et le basilic ? »

J.B. : Le basilic, quant à lui, est un grand frileux. À ne pas sortir avant mi-mai ou début juin et en prenant garde ensuite aux nuits froides. Bonnes plantations !
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr